Education positive

Bienveillance à l’école : rencontre avec l’ikastola Arberoa au Pays basque

octobre 27, 2016

Encore une école qui fait rêver… L’association “Pour une éducation bien-Veillante” a organisé une rencontre avec l’équipe enseignante de l’ikastola Arberoa, qui utilise au quotidien avec les enfants des outils comme la Communication Non Violente (CNV) et autres pédagogies bienveillantes.

Que cela fait du bien de voir que c’est possible d’être bienveillant et surtout dans un lieu où nos enfants passent une grande partie de leur temps : à l’école ! De plus en plus d’enseignants de l’Education Nationale s’emparent des outils de communication bienveillante et c’est une bonne nouvelle 🙂

Pour nous montrer que l’on peut faire autrement, que tout peut évoluer dans le bon sens,  l’association “Pour une éducation bien-Veillante” nous a proposé pour la 2e année consécutive d’aller au coeur du Pays basque à Saint-Martin-d’Arberoue à la rencontre de cette petite école qui a développé une pédagogie basée sur la bienveillance.
Pour participer à cet événement du jeudi 26 novembre de 9h à 12h on pouvait s’inscrire gratuitement auprès de l’association. L’équipe nous recevait dans son école sur 4 ateliers tournants pour nous présenter les outils qu’elle utilise au quotidien dans ses classes.
Des mamans, des papas, des éducateurs, des directrices de crèche et d’école, des enseignants… Nous étions plus d’une vingtaine à ce rendez-vous qui fait chaud au coeur avec comme ambition commune de découvrir de nouvelles méthodes d’apprentissage où le respect de l’enfant dans son être tout entier est préservé. Comme dirait Marion, être “bien-Veillant” c’est avant tout agir en ayant la pleine conscience de ses actes dans sa relation à l’autre.

La création de cette école est l’initiative des parents du village.
Les enseignants sont tous formés aux outils de la Communication Non Violente (CNV), la gestion mentale ou encore de la pédagogie Montessori.
Chaque année ils continuent de bénéficier de nouvelle formation qui sont aussi proposées aux parents afin qu’ils puissent utiliser les mêmes outils à la maison. Ils organisent aussi des soirées entre enseignants et parents “chercheurs” où ils partagent leur méthode d’apprentissage.

Chaque jour dans cette école, qui accueille les enfants de 3 à 11 ans de la maternelle jusqu’à l’âge d’entrer au collège, commence avec le même rituel : pendant un quart d’heure chaque classe fait un jeu de bienvenue pour souder le groupe (type “pendu”), puis la météo intérieure : les enfants se placent sur un axe imaginaire en fonction de leur humeur du jour. D’abord au niveau de leur coeur, puis comment ils se sentent dans leur corps et enfin dans leur tête. Puis ils finissent avec de la méditation. Voici les livres qu’ils nous ont conseillé : la méditation des cailloux, calme et attentif comme une grenouille, mon cours de relaxation pour les enfants de Stephanie Couturier, 1, 2, 3, Yoga ! le premier yoga des enfants, avec un jeu de l’oie de Geneviève Devinat et Michèle Desrues, Méditer avec les enfants Le cahier d’exercices qui vous veut du bien Elisabeth Couzon et 100 % yoga des petits d’Elisabeth Jouanne.

Dans chaque classe il y a un coin des sentiments et l’arbre des besoins : le coin des sentiments est un bureau sur lequel l’enfant s’assoit et prend la carte qui représente l’émotion qu’il ressent et la colle sur une feuille où il dessine. Ensuite l’enseignant va le voir pour qu’il lui explique et pose des mots dessus. L’arbre des besoins est un grand dessin avec des cartes avec des besoins symbolisés/écrits en guise de feuille où l’enfant prend celle qui correspond à son besoin du moment. Le but étant toujours que le besoin soit entendu et sans pour autant être forcément assouvit :-). Ils utilisent aussi les livres et DVD L’arc-en-ciel des sentiments et l’arc-en-ciel des besoins de Vilma Costetti.
Gigi la girafe, l’animal emblématique de la CNV est toujours présente elle aussi pour résoudre les conflits. En plus d’avoir une écoute empathique, les enseignants applique ces outils de la Communication Non Violente en suivant les 4 étapes selon les faits pour exprimer son sentiment, son besoin, sa demande.
Dans la bibliothèque de l’école à disposition de tous il y a ces fameux livres : Gigi la girafe au pays des animaux, Gigi dans la froide terre du non …
Chaque semaine une assemblée générale est organisée à l’école où tout le monde est rassemblé. Où chacun vote les règles de l’ikastola qui évoluent de semaine en semaine. Chacun dispose d’une voix, enfant comme adulte pour que ce soit égalitaire. Un grand joue le rôle du secrétaire, un autre gère la prise de parole. On y parle de conflits qui n’ont pas été encore résolus. L’objectif est de trouver des propositions qui conviennent à tous sans mettre en danger le groupe.
Les enfants sont écoutés, acceptés tels qu’ils sont, avec leur histoire et leurs émotions. Les enseignants leur demandent comment ils se sentent aujourd’hui et ils essaient d’obtenir un autre réponse que l’éternel “bien” en les incitant à mettre des mots sur leur ressenti et à enrichir davantage leur vocabulaire.

Le moment des repas est aussi privilégié où chaque enfant choisit quand il va manger et avec qui. De midi à 13h30 un roulement est ainsi fait permettant à tous les enfants d’aller chercher son couvert et ce qu’il veut manger.

Résultat : des enfants au caractère bien trempé qui donnent leur avis, qui ont envie de participer, qui sont heureux d’aller à l’école… Pari gagné !

Marion Thiessard, psychologue à la tête de cette association, en a profité pour nous présenter la boîte à émotions de Zatou dont elle a participé à la création : une mallette pédagogique qui a de nombreux atouts 🙂 dont cette magnifique peluche que Mimi n’a pas quitté de la matinée avec ses masques à accrocher qui représentent les 4 émotions de base : la colère, la tristesse, la peur et la joie. Elle contient aussi un arbre à besoins, des planches “émomètre”, “calmomètre”, la météo des émotions… et bien d’autres fabuleux outils pour les écoles.

Toute l’année l’association Pour une éducation bien-Veillante proposent des ateliers, des conférences et des rencontres pour mettre en lumière les acteurs locaux qui oeuvrent autour de la bienveillance.
Vous pouvez les suivre sur leur page facebook pour être tenu informé de leurs événements : facebook.com/pouruneeducationbienveillante

Et voici les coordonnées de cette belle école à suivre aussi sur facebook.com/Arberoako-Ikastola.

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire