Bien-être

Le massage pour bébé : un plaisir partagé

août 19, 2015

« Par manque de contact, les gens se heurtent … » de Paul Haggis – Collision

Il était une fois …

Une chouette maman prénommée Soline qui me propose d’écrire dans son blog pour m’exprimer sur le massage et plus particulièrement sur le massage des bébés.
Je suis très heureuse de partager avec vous cet accompagnement par le toucher.

 

Mon envie …

Vous toucher justement, vous faire sortir des sentiers battus, vous inviter à vous poser des questions.
Exposer ma pratique à votre curiosité me plaît. Connaître votre avis, partager mes expériences avec vous m’invite à la remise en questions, ouvre de nouvelles perspectives, j’adore !
Vous donner envie de rencontrer votre bébé par le toucher, peau à peau, cœur à cœur et au-delà : vous découvrir mutuellement à travers ce contact affectivo-confirmant.
Premier pas pour cela : à chaque massage, c’est « LA PREMIERE FOIS » !
Observez votre enfant, abandonnez-vous à l’inconnu. Vous êtes le mousse et lui le capitaine de cette traversée unique.
ENSEMBLE, créez VOTRE massage !
Mais avant de vous donner quelques petits outils de navigation, je vais me présenter afin que vous sachiez qui vous embarque dans cette proposition.

 

Qui suis-je ?

Je suis une mosaïque de MERCIS, je suis quelqu’un qui cherche, qui ouvre, qui essaye puis essaye encore …

Je m’appelle Alexandra, je suis masseur kinésithérapeute (merci à ceux qui m’ont formé et merci surtout aux quelques-uns qui ne m’ont pas formatés) ; je suis maman (merci à mes trois garçons qui sont mes Maîtres de vie, pour grandir je n’ai pas trouvé mieux) ; je me suis sensibilisée à l’haptonomie dès l’arrivée de mon premier enfant (merci Frans VELDMAN pour m’avoir fait sentir ce toucher affectivo-confirmant, cette approche globale de l’autre, cette qualité de présence) ; je suis « apprentie Surrenderienne », en cours de formation à la méthode Surrender – méthode de relaxation profonde accompagnée – (merci Seymour BRUSSEL et Rodolph MEYER pour mon apprentissage à… « ne rien faire… mais à fond ! ») ; je suis formée à la réflexologie plantaire (merci Anne PERRAULT pour la joie d’avoir découvert… mes pieds et avoir planté des racines sur le Fenua) ; je suis transformée par le massage polynésien (merci Iotua MERETA, mon frère de cœur, je suis devenue grâce à toi une chercheuse de bulles) ; je suis débutante confirmée en PNL -programmation neuro-linguistique – (merci Laurence ALTMAN, pour le sens caché des mots) et décodage biologique (merci Christian FLECHE, pour le sens caché des maux).

Voilà pour l’essentiel de mon CV, mais l’essence de ma pratique, je la dois à mes patients, ils sont mes Maîtres de chaque jour, soin après soin, soutenue par leur confiance (grand merci aux Polynésiens passés entre mes mains). Ils ont façonné mon toucher, mon écoute, mon regard, mon ressenti, mon attention et ma conscience. Mais surtout ils m’ont dépouillés de mes croyances et je veux leur exprimer ma gratitude infinie.

Grâce à tous ces échanges, ma conviction est qu’à chaque soin, c’est LE PREMIER, je m’abandonne à l’INCONNU, je me laisse envahir par la VIE et son mouvement. A chaque individu = un nouveau pays, une nouvelle langue et un chemin singulier.

 

Alors masser mon bébé, ça fait quoi ?

Attention, vous croyez masser un petit corps, celui de votre enfant et au final, c’est lui qui va brasser toute votre histoire, vous inviter à vous rencontrer vous-même.
Dans le même temps, au cours du massage, vous lui ouvrez un nouveau champ d’expériences, des sensations qui vont nourrir son appétit corporel, émotionnel, énergétique, sensitif… Sa curiosité va l’aider à se définir à l’intérieur de lui et avec vous… lui apporter de la SECURITE via la relation qu’il établit avec son corps et avec vous.
Un chemin vers SOI.
Sa sensibilité se développe, sa conscience du corps s’ouvre, son schéma corporel se dessine, et s’il se connaît mieux, il s’adaptera mieux face aux évènements de la vie… Vous allez l’accueillir dans sa globalité et lui va pouvoir se sentir confirmé dans tout ce qu’il EST grâce à votre façon de le toucher, de le considérer.

 

Alors comment ça marche ? Et si on démarrait en musique … La, Si, Do – ou les 3P –

Pas de hasard dans les rencontres donc si vous lisez ces quelques lignes, c’est que le massage évoque quelque chose pour vous. Alors avant de masser votre enfant, s’il vous plaît posez-vous cette question : Pourquoi voulez-vous masser votre enfant ?

Qu’est ce que cela représente pour vous ? Quel message ? Quel massage ? De l’histoire de votre peau à celle de votre enfant, tout est lié, aucune séparation, tout est information, tout se partage, se recycle, se transmet et peut aussi se transformer…

Plus vous êtes conscient de votre histoire, de vos attentes, plus vous pourrez prendre du recul et différencier vos propres besoins de ceux de votre enfant.

Toucher votre BB revient à toucher l’enfant que vous étiez. Dans cet échange privilégié, vous mettez le doigt sur ce qui vous a manqué ou cherchez à reproduire ce que vous avez aimé.

Vous me suivez ?

 

1- LA : PRESENCE en Soi et pour l’Autre… je suis Là !

Maintenant, apprenez à être présent, en vous-même, centré, dans votre base (« le Hara » le ventre, notre deuxième cerveau et peut-être même le premier, qui sait ?). Ainsi, vous pourrez être présent pour votre BB, disponible et attentif à ses besoins. Vous pourrez le laisser vous guider dans cette découverte réciproque du TOUCHER affectif.

Pour être Là, ici et maintenant :

– Je prépare un LIEU propice, je rassemble les meilleures conditions (ambiance, température, musique ou non, grigri ou pas…)

– Je ME prépare pour être la plus présente possible (j’éteins mon portable, je cherche le meilleur moment, je suis confortable…)

– Je prépare MON BB pour qu’il soit le mieux disposé à recevoir ce massage (ses besoins primaires satisfaits – ventre plein -, après le bain ou pas, testez plusieurs moments et essayez d’instaurer un RITUEL, déclenchez une nouvelle habitude, un rendez-vous régulier sécurisant pour votre BB).

C’est comme prendre notre météo intérieure et extérieure.

Vous trouverez plein de propositions sur internet (vous pouvez d’ailleurs les partager via maman.social), sentez ce qui vous convient le mieux à tous les deux mais réalisez que tous les sens sont en éveil et que votre enfant va mémoriser, faire des associations entre les odeurs (huile, parfum d’ambiance…), les sons (musique ou silence, la tonalité de votre voix) et ce qu’il vit dans son corps, son cœur… tous ces évènements vont établir « sa carte du monde ». Si l’expérience lui plaît, il va se sentir en SECURITE avec vous et dans son corps.
Donc on ne force rien, on invite, on observe.

 

2- SI : PRUDENCE, quelle est mon intention et où se porte mon attention ?

Françoise Dolto parlait de « considérer son enfant comme un invité de marque », à travers un toucher respectueux, bienveillant. J’apprends à regarder et découvrir les besoins de mon enfant, je me laisse progresser dans cet échange, je me laisse guider, je suis avec lui, je l’observe et ainsi je développe une approche GLOBALE de cet être, « toutes antennes sorties ». Si je masse sa main, celle-ci est rattachée à son corps, à ses émotions, à son histoire, à son humeur, à ses besoins, à son énergie, je le masse donc tout entier !

La qualité de votre massage dépend de la qualité de votre présence et de la reconnaissance de votre enfant dans sa globalité à travers chaque pression, chaque caresse mais aussi à travers votre INTENTION.

Que voulez-vous faire de cet échange privilégié avec votre enfant ? Par votre attention en le regardant, en l’écoutant, en le touchant, en l’accueillant dans tout ce qu’il EST là… tout se répond. Il prend tout ce que vous lui proposez.

Alors soyez créatifs, ouverts, amusez-vous, imitez-le, souriez-lui, inventez de nouveaux codes ensemble, cherchez de nouvelles pistes : faites rouler une balle sur son corps, avec vos mains, dessinez un cœur sur sa poitrine, frottez, soufflez, chatouillez, adaptez-vous à son âge… Plus grands, ils vont avoir envie de vous masser aussi, c’est un jeu de partage.

 

3- DO : PERMISSION, permettre le NOUVEAU, « do » signifie « le chemin » en japonais.

Antoine de St Exupéry disait : « On ne voit bien qu’avec le coeur, les yeux ne voient pas l’invisible », alors que ce cœur soit votre guide pour cette rencontre, pour apprendre à vous connaître. Et rappelez-vous, on n’impose pas un massage, on cherche ensemble, on expérimente …
Une fois que chacun EST en Soi et avec l’Autre, on FAIT ensemble, on construit le « JE » dans le JEU.

 

Quelques petites aides pour masser votre enfant …

– Imaginez que vos doigts font 5 cm de plus et entrent en profondeur, au-delà de la peau

– Imaginez un cœur au niveau de votre poitrine et un autre cœur sur la poitrine de votre BB, entre les deux : un fil de lumière dans lequel vous insufflez votre intention, votre amour, tout ce que vous souhaitez de bon pour votre enfant…

– Trois touchers de base :

1- L’effleurage comme une caresse, on touche la peau, c’est la prise de contact

2- La pression glissée, plus soutenue, elle va de la peau jusqu’au muscle, on pousse, on tire (on enlève les toxines, les tensions…)

3- Le pétrissage, plus profond, il s’intéresse aux muscles, on malaxe le corps musculaire pour le dénouer (essorage, vissage/dévissage)

– Quelque soit la partie du corps que l’on masse, rappelez-vous que vous massez TOUT un corps, avec des émotions, une humeur, une histoire, de l’énergie, de l’information permanente, etc. donc pensez à la GLOBALITE !

– Pour dénouer une tension, on va de la racine vers l’extrémité, on chasse vers l’extérieur, on libère et on enlève les tensions, « mon ami Iotua chasse les bulles jusqu’à les faire lâcher au bout des doigts, des orteils… »

– Commencez par des courts moments de massage et augmentez progressivement, laissez votre BB s’habituer, laissez-vous guider par lui, il est le capitaine de l’aventure. C’est bien pour lui ce massage, non ? 5, 10, 15 min c’est bien, très bien même. Observez et respectez sa fatigue.

 

Pour conclure…

Je crois avoir partagé l’essentiel (du moins une base sur laquelle vous pouvez vous appuyer) pour réussir un échange respectueux, créatif, ouvert, bienveillant avec votre BB.

Vous pouvez être surpris que je n’aie pas déroulé toute une série de techniques mais vous trouverez moult références sur internet, accueillez ce qui vous parle et peut plaire à votre enfant.

Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à poser des questions via le site maman.social, j’essaierai d’y répondre au mieux.

Soignez votre POSTURE, engagez-vous totalement dans l’aventure, faites-vous confiance ainsi qu’à votre enfant. Soyez ouvert, vous allez trouver ce qui vous convient à tous les deux.

Enfin, posez-vous cette question que Seymour ** nous glisse en cours : «  Qui soigne qui ? »

Dans cette qualité de présence, peut-être goûterez-vous à une grande joie d’être ensemble dans la découverte, dans le lien, dans la liberté d’être SOI et d’accueillir votre enfant tel qu’il EST : à travers ses rires, ses larmes, sa fatigue, dans sa force ou sa fragilité… Laissez-vous porter.

Et pour le reste comme le disait ma grand-mère Adèle « Ne t’inquiète de rien, la providence pourvoie en tout », abandonnez-vous à l’inconnu et laissez-vous guider par le BOSS : ce petit miroir qui vous interpelle !

Je pense que ce sont les enfants qui élèvent leurs parents et non l’inverse. En montrant l’exemple, on est obligé d’affronter nos peurs les plus profondes, nos manques les plus abyssaux.

Là où je ne pouvais ou ne voulais pas aller seule, mes enfants m’ont montrés le chemin pour aller au-delà. La rencontre par le TOUCHER est une voie possible : en les câlinant, j’ai mis en moi de la douceur ; en les relaxant, j’ai posé aussi de la chaleur et du réconfort en moi ; en m’endormant peau à peau, je me suis sentie reconnue par mon bébé… Je me construis avec eux.

Pour finir, en Yoga tantra, on dit que « le corps est un temple », je vous souhaite de découvrir le sens sacré de ce massage partagé avec votre bébé.

Prenez grand soin de vous, ce corps est le bien le plus précieux qu’on vous aie offert a la naissance ! Cultivez ce cadeau, vous l’avez pour toute votre vie durant et transmettez cela à vos enfants.

Si vous êtes au Pays basque et que le cœur vous dit de partager un atelier massage, ou pour du partage et d’autres ateliers avec des super-mamans investies (Chloé, Soizic et Nathalie) prenez contact avec l’association Cœur de famille du pays basque

 

Liens utiles :

Shantala : pour les bases d’un massage ancestral indien

Sonia ROCHEL (pour sa présence, son intention et son attention):

 

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Mr Puffin mars 14, 2016 at 10:59

    Super sympas ces massages ! Bon je vais tenter sur ma fille mais elle a déjà 2 ans donc c’est plus trop un bébé, mais merci pour ces astuces, les massages c’est top (la maman aime bien en tout cas :p)

  • Reply Alex-Sandra mars 21, 2016 at 1:23

    Bonjour Mr Puffin,
    Si votre envie est là, votre présence aussi, laissez votre fille vous guider, jouez, variez les plaisirs (balles, tissus qui glissent un pur délice : proposez à votre petite de s’allonger et vous faites de grandes vagues avec un grand drap que vous lâcherez sur elle à la fin, ça fait comme une caresse de tissu avec une sensation de courant d’air, c’est joyeux comme sensation, laissez-la prendre l’huile et vous masser en retour …), soyez créatifs et construisez votre massage, répétez l’expérience pour que cette rencontre massage devienne un rituel. Belle aventure à tous les deux.

  • Laisser un commentaire