Shopping locavore

Les paniers de légumes de l’AMAP : manger bio, local et de saison

juin 3, 2017

C’est officiel, je suis une Amapienne ! Quoi, vous ne savez-pas que près de chez vous, vous pouvez acheter direct producteurs des fruits et légumes ? Et aussi du pain, du fromage, des oeufs, du poisson, de la viande, de l’huile… et bio ! Alors, tous à vos paniers, prêts, partez !

On ne peut plus nier les dégâts des pesticides sur notre corps et notre planète, alors quand on me dit que manger bio c’est beaucoup de marketing, et bien grâce à l’Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne qui pratiquement dans chaque ville de France possède une antenne, les producteurs sont rigoureusement sélectionnés et comme ils sont près de chez vous, vous pouvez aller les voir et vous en assurer vous-même !
C’est ce qu’on a fait à l’AMAP de Labenne : nos maraîchers préférés Julia et José (ainsi que leurs enfants Gabriel et Adrien) Les Paniers de Jolia à Pey nous ouvrent les portes de leur ferme. Aussi, nous avons profité avec Mimi pour aller passer de belles journées les pieds dans la terre (euh la gadoue) selon la météo) entourés d’animaux, en contact direct avec la nature… Et là en plus de voir les légumes que nous avons chaque semaine dans notre panier, c’est d’abord une rencontre avec une famille de passionnés qui travaille dur pour remplir nos paniers 🙂
Aussi, quelle satisfaction quand on mange leurs légumes fraîchement récoltés, de savoir que l’on participe à l’économie locale et que l’on crée des emplois. Pour moi c’est avant tout un acte militant.

Ici dans le sud des Landes, nous avons beaucoup de producteurs près de chez nous. On peut donc complètement se nourrir avec l’AMAP : pain, oeuf, poissons de la criée de Capbreton, fruits et légumes, fromage, viande et poisson…
Chaque samedi matin, c’est un vrai plaisir d’aller chercher son panier bio rempli de bonnes choses et surtout de saison !
Et oui, j’ai appris à consommer autrement : c’est à partir du contenu de mon panier que je cuisine. Depuis fini le gâchis alimentaire, j’élabore les recettes selon ce dont je dispose dans mon frigo et non l’inverse. Chaque semaine, c’est une (belle) surprise quand je découvre mon panier de légumes de saisons et je le prend comme un jeu : je vais rechercher des recettes pour varier les plaisirs et ainsi cuisiner chaque légume de plusieurs façon, c’est un défi que j’adore relever !
Résultat : on mange uniquement des produits frais et fait maison.
Alors je crie haut et fort que oui c’est possible, même quand on travaille de bien manger : je ne suis pas une grande cuisinière, je passe chaque soir 1h à préparer le repas et à anticiper les préparations pour la semaine. Je profite de ce temps pour m’aérer l’esprit, et même pour faire participer Mimi, bientôt 3 ans, à la cuisine. Elle a d’ailleurs bien compris que si elle voulait un gâteau, il fallait qu’on le prépare avant, car on n’en achète plus tout fait. Et c’est pareil pour tout. Elle apprend que chaque chose prend du temps pour le faire, et je trouve cela plutôt appréciable comme valeur. Et puis j’adore la voir déguster des fraises, sans modération… Parfait tous ces fruits et légumes pour développer ses petites papilles gustatives 🙂

Alors convaincu ? Mais comment ça se passe l’AMAP concrètement ?
Et bien je vous le rappelle, comme c’est une association, vous achetez directement auprès du producteur, donc il n’y a plus d’intermédiaire : le bio est ainsi abordable.
Pour y arriver, voici le fonctionnement : vous souscrivez selon vos envies aux contrats que proposent chaque producteur pour une durée de 6 mois environ, vous leur donnez les chèques qu’ils vont encaisser chaque mois. Vous composez ainsi votre panier que vous irez chercher chaque semaine au point de rendez-vous de l’AMAP la plus proche de chez vous. Si vous êtes absent lors d’une distribution, demandez à un autre amapien de vous le prendre ! Et 2 fois par semestre vous serez sollicités pour aider à la distribution des paniers, et oui c’est grâce au soutien de tous les amapiens que l’on soutient l’agriculture bio et locale.
C’est aussi simple que ça.

Ne soyez pas surpris de ne pas être au courant si une AMAP est mise en place dans votre ville, c’est un bon plan qui se donne de bouche à oreille…
Personnellement je suis ravie de connaître et de discuter avec ces producteurs, on crée du lien, chaque semaine on fait son marché, c’est un moment de convivialité ! Et depuis j’ai déserté les supermarchés…

Pour permettre à davantage de familles de manger bio, local et de saison, l’AMAP favorise le développement de l’agriculture bio de proximité (et donc plus respectueux pour la planète).
Il n’y a que des points positifs, alors prêt à devenir un amapien ?

Alors si toi aussi tu soutiens cette autre façon de consommer plus respectueuse pour la planète et pour notre corps, partages cette vidéo et cet article autour de toi !

(et j’allais oublier : le bol et la tasse dans la vidéo et la photo font parti de la collection de vaisselle d’Assiettes et Compagnie dessinée à Biarritz par Béatrice)

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire